top of page

Aucune vision du Gouvernement sur la production d'énergies en France


Depuis ce lundi, le Gouvernement présente son projet de loi sur l'accélération de la production d'énergies renouvelables, texte sur lequel le Rassemblement national s'opposera.


A cette occasion, je suis intervenu et j'ai insisté tout particulièrement sur le fait que si la priorité est de limiter l’émission de gaz à effet de serre, la logique aurait été d’intégrer aux débats sur ce texte l’ensemble de la loi de programmation énergétique pour déterminer nos réels besoins en termes d’énergies renouvelables.


Le défi d’émettre de moins en moins de CO2 pour limiter le réchauffement climatique devrait imposer de concevoir un mix électrique peu carboné dans lequel l’hydraulique, le nucléaire, l’hydrogène, le solaire, l’éolien et d’autres énergies devraient être associés.


Or, début novembre, le gouvernement a déposé un projet de loi d’accélération de la construction de nouveaux réacteurs nucléaires tout en lançant, en ligne et dans un grand silence médiatique, une concertation nationale sur notre futur énergétique qui se terminera en décembre 2022. Toujours dans ce même temps, les Français ont la possibilité de s’exprimer dans le cadre d’un autre débat public sur la construction des six EPR jusqu’au 27 février, et toujours dans ce même silence médiatique.


Ce calendrier précipité et dans le désordre bafoue l’intention démocratique du débat public. Tout cela n’est que parodie car les délais de consultation sont insuffisants, les consultations ne font pas l’objet d’une réelle publicité notamment dans les territoires les plus concernés par l’implantation des énergies renouvelables et le texte du projet de loi sur le nucléaire ne peut préjuger des conclusions du débat public.


Pour mener un vrai débat de fond intelligent, il aurait fallu, à partir des conclusions des débats, redéfinir notre programmation pluriannuelle de l’énergie afin de définir une feuille de route avec des objectifs concrets, réalistes, partagés et adoptés par les Français.


Le texte sur les énergies renouvelables ne répond à aucune question quant au mix énergétique nécessaire et accepté par les Français et ne fait que laisser la place à la défiance, à l’incompréhension et au sentiment que la bien pensance parisienne, avec sa bonne conscience environnementale, fait l’impasse sur le cadre de vie et les nuisances supportées par ceux de la ruralité, les plus fortement impactés, et qui devraient être les vrais décideurs.


En séance, j'ai défendu plusieurs amendements afin que les décisions reviennent aux élus et aux citoyens sur leur territoire et que soit tenu compte des efforts déjà faits dans notre circonscription.




Lundi 5 décembre - Séance publique sur le projet de loi relatif à l'accélération de la production d'énergies renouvelables


Je rappelle que si le développement des parcs éoliens a suscité de l'enthousiasme, leur implantation provoque aujourd'hui des oppositions de plus en fortes et justifiées : nuisances sonores, paysages défigurés, encerclement, destruction d'espèces protégées, dénaturation de paysages emblématiques et remarquables de notre patrimoine, dévalorisation immobilière à proximité, pour ne citer que ces quelques exemples.


Je rappelle que le développement des éoliennes doit se faire dans le respect de l'environnement, notamment des sols, des fonds marins, des paysages et de la biodiversité. Si les éoliennes apparaissent comme non polluantes, elles ont au contraire un impact très négatif sur l'environnement.


Elles sont réparties d’une manière totalement inégale sur notre territoire, ce qui crée un effet de saturation important dans certaines zones. Un quart des 2 000 installations que compte la France métropolitaine est situé dans les Hauts-de-France et un cinquième dans le Grand Est.


Je rappelle enfin que pour que des avancées soient faites en matière d’acceptabilité, il faut que chaque habitant d'une commune ait connaissance des projets la concernant par des moyens à la hauteur de ses possibilités et de son accessibilité.




Philippe Ballard Député de l'Oise

Commenti


  • Youtube
  • alt.text.label.Facebook
  • alt.text.label.Instagram
  • alt.text.label.Twitter
  • TikTok

Restons en contact

Suivez l'action de votre député pour vous défendre.
Rejoignez l'aventure. 

Philippe Ballard, député Rassemblement National de l'Oise
bottom of page