top of page

Concentration des médias : une réflexion pour protéger l'exception culturelle

En commission des Affaires culturelles, j'ai défendu la privatisation d'une partie de l'audiovisuel public face aux manques d'objectivité, de pluralisme et de partialité exprimés à travers toute une série de programme télévisuel.


La concentration des médias dans la mondialisation n'est pas tant le sujet d'inquiétude que la diversité des idées exprimées, en particulier sur le service public qui est financé par l'ensemble des Français. En cela, je m'oppose à la vision de la France insoumise qui conteste la privatisation de certaines chaines de télévision au détriment d'un service public idéalisé.

Mercredi 16 novembre - Commission des Affaires culturelles - Concentration dans les médias et l'industrie culturelle


Face aux mastodontes américains comme Disney+, Amazon, Netflix et des géants chinois de demain, je plaide au contraire pour la création d'un grand groupe français via une concentration inéluctable - à l'image par exemple du rapprochement avorté entre TF1 et M6 - pour rivaliser avec eux et sauvegarder l'exception culturelle française.


Je regrette que la France insoumise s'indigne face à la privatisation de certaines chaînes, en ciblant principalement Cnews alors que le service public penche clairement, via certains journalistes qui s'affranchissent de la déontologie, à gauche.


Mercredi 16 novembre - Commission des Affaires culturelles - Concentration dans les médias et l'industrie culturelle


Philippe Ballard Député de l'Oise

Comments


  • Youtube
  • alt.text.label.Facebook
  • alt.text.label.Instagram
  • alt.text.label.Twitter
  • TikTok

Restons en contact

Suivez l'action de votre député pour vous défendre.
Rejoignez l'aventure. 

Philippe Ballard, député Rassemblement National de l'Oise
bottom of page