top of page

Question écrite à François Braun : le coût des médiateurs anti-covid


Durant l'épidémie de COVID-19, vous avez tous pu constater les stands de dépistage sur la voie publique, devant les pharmacies.


Si ces stands ont permis d'accroître les capacités de dépistage par l'utilisation de "médiateurs de lutte anti-Covid-19" à certains moments éphémères de la crise épidémique, nous avons tous constaté que ces derniers étaient très rapidement peu sollicités. J'ai d'ailleurs parlé avec plusieurs d'entre eux dans ma circonscription de l'Oise et ces derniers m'ont confirmé cette situation.


J'interroge donc le Ministre de la Santé et de la Prévention sur le coût de ce dispositif qui me semble assez onéreux (rappelons que les médiateurs en question sont payés 20,20 euros de l'heure) pour la sécurité sociale.

 

Ma question écrite à François Braun


M. Philippe Ballard alerte M. le ministre de la santé et de la prévention sur la profession de médiateur anti-covid.


M. le ministre, depuis le 1er février 2021, dans le cadre du dépistage massif contre la covid-19, le Gouvernement autorise désormais l'ensemble des étudiants à réaliser des prélèvements covid en devenant « Médiateur de lutte anti-Covid-19 ».


Ces médiateurs sont souvent là pour accompagner et sensibiliser les populations aux mesures de prévention et de promotion des gestes barrières, intervenir en appui des centres de vaccination ou pour des campagnes de sensibilisation. Ils sont alors des « des agents polyvalents », selon les mots de l'Agence régionale de Santé.


Or il est possible de devenir médiateur anti-covid avec uniquement le baccalauréat après avoir passé une formation en ligne gratuite sur 2 ou 3 jours. Et pourtant, selon la plateforme StaffMe, il s'agit de l'un des métiers d'auto-entrepreneur qui paie le plus actuellement, avec un revenu moyen de 20,20 euros de l'heure.


Les salaires sont attractifs pour beaucoup de jeunes notamment de banlieue, avec des missions payées jusqu'à 25 euros de l'heure. Mais souvent ces jeunes sont très peu encadrés, c'est le cas de Hussein, 28 ans, interviewé par « Le Point » en février 2022, qui confie « passer la plupart du temps de longues heures d'attente sur sa chaise dans le froid, à pianoter sur son portable ».


Sachant que plusieurs milliers de médiateurs anti-covid ont été formé depuis février 2021, il lui demande s'il a évalué le coût pour la sécurité sociale de ce fonctionnement.


Philippe Ballard Député de l'Oise

 

Qu'est-ce qu'une question écrite ?


Les questions écrites sont posées par un député à un ministre ; seules celles qui portent sur la politique générale du Gouvernement sont posées au Premier ministre.


Elles sont les instruments parlementaires les plus anciens de contrôle de l’activité du Gouvernement. Ces procédures sans vote, dont le caractère est individuel, permettent l’information des députés sur des sujets ponctuels et des points d’actualité sans mise en jeu de la responsabilité politique du Gouvernement. En moyenne les réponses interviennent dans un délai de 180 jours.

Comments


  • Youtube
  • alt.text.label.Facebook
  • alt.text.label.Instagram
  • alt.text.label.Twitter
  • TikTok

Restons en contact

Suivez l'action de votre député pour vous défendre.
Rejoignez l'aventure. 

Philippe Ballard, député Rassemblement National de l'Oise
bottom of page