top of page

Electricité : nous réclamons le juste prix pour les Français

Dans le cadre des questions au Gouvernement, je suis intervenu au sujet du marché européen de l'énergie.


Nous réclamons au Rassemblement national le juste prix pour les Français en retrouvant des tarifs réglementés et donc en sortant du marché européen de l'énergie.


Pour engager ce bras de fer au niveau européen, il faut de la volonté. Ce gouvernement en est dépourvu. Et malheureusement, ce sont les Français qui en paient le prix.


Philippe Ballard Député de l'Oise


Questions au Gouvernement - mardi 10 janvier 2023


Mon intervention


Merci Madame la Présidente, Madame la 1ere ministre, mesdames et messieurs les ministres, chers collègues.


Ma question s’adresse à Madame Agnès Panier-Runacher, ministre de la transition énergétique.


Parlons du marché régulé de l’énergie ou l’art de créer un problème là où il ne devrait pas y en avoir. Depuis 6 mois le gouvernement raconte des fariboles et des carabistouilles aux Français.


Vous affirmez que nous voulons sortir du marché Européen de l’énergie. Qu’est ce que l’on veut faire ? couper les câbles, les réseaux, les interconnexions.


Non, nous avons toujours réclamer le juste prix, c’est-à-dire revenir sur la règle Européenne de fixation du prix. C’est différent.


Retrouver des tarifs règlementés, mais les vrais. Ceux qui tenaient compte il y a encore quelques années du coût réel de production.


Grâce à cela vous auriez fait économiser à la France des milliards d’Euros et éviter que notre dette explose. Non à la spéculation oui à notre souveraineté.


Cela éviterait par exemple à Emmanuel Macron de déclarer « qu’il en avait assez de ceux qui faisaient des profits excessifs ». C’est très bien de pleurer sur le lait renversé, mais voyez vous le mieux est de ne pas renverser la casserole !


Face à l’évidence vous nous dites à présent que vous faites tout pour réformer ce mécanisme. C’est pas du rapide !


Le patron du MEDEF, Mr Roux de Bézieux, appelait il y a quelques jours Emmanuel Macron à, je cite, engager un bras de fer avec l’Allemagne sur ce sujet, craignant au passage une nouvelle vague de désindustrialisation de la France si le mécanisme Européen n’était pas réformé.


Ce qu’il y a, c’est que pour engager un bras de fer il faut de la volonté et du courage politique. En avez-vous ?


Ma question est simple : en juillet 2023 il n’y aura plus de tarifs réglementés pour le gaz. Que comptez vous faire pour éviter l’asphyxie des ménages et des entreprises ?


Comments


  • Youtube
  • alt.text.label.Facebook
  • alt.text.label.Instagram
  • alt.text.label.Twitter
  • TikTok

Restons en contact

Suivez l'action de votre député pour vous défendre.
Rejoignez l'aventure. 

Philippe Ballard, député Rassemblement National de l'Oise
bottom of page